Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voilà un mot que nous ne rencontrerons qu'au douzième roman de la fresque, pour ne plus jamais le revoir — c'est un peu le principe de l'hapax. Je suis redondant ? Comment pourrais-je avoir confiance en votre mémoire ? Miaou !

Ah, bien sûr, vu que vous êtes dans l'incapacité de me citer les trois premiers, vous ignorez à quel titre correspond le douzième ! Il s'agit du "petit" roman inséré entre les phénoménaux au Bonheur des Dames et Germinal, à savoir : la Joie de Vivre. Observons que le treizième roman de Zola, Germinal donc — j'en ai vu qui ont hésité —, a particulièrement assis la notoriété de l'écrivain, un chiffre porte-bonheur pour lui. Les incultes que vous êtes apprendront que ce cher Émile était très superstitieux, souffrant d'arithmomanie. Par exemple, persuadé que le chiffre 7 lui portait bonheur, il lui arrivait d'ouvrir les paupières sept fois d'affilée pour s'assurer qu'il ne mourrait pas en s'endormant. 

Revenons à la Joie de Vivre, une œuvre qui m'est particulièrement chère puisque nous y rencontrons la belle Minouche, une minette loin d'être farouche, comme si la rime n'existait que pour elle. Je me disperse, mais chaque fois que je pense à Minouche... c'est un peu comme à Fernande... Bref !

Tout ça pour présenter un hapax dont la définition n'aura aucun secret pour les latinistes. Pour les autres, retenez que cela signifie écorcher légèrement la peau, érafler. L'emploi pronominal est possible dans un sens passif, comme avec érafler ou écorcher. Le substantif excoriation désignera pareillement une érosion — non ! sûrement pas l'usure liée à l'eau, mais l'acception médicale... Miaou ! 

Enfin pour les plus curieux d'entre vous, voici l'extrait. Lazare, un des personnages principaux du livre, s'occupe de son chien Mathieu :

"Il avait trouvé un torchon, il le trempait dans la terrine d'eau et le pressait sur la gueule de la bête mourante. Cela paraissait le soulager, son nez excorié par la fièvre se refroidissait un peu.", la Joie de Vivre, Zola, les Rougon-Macquart, volume III, la Pléiade, p.1013.

Pour les maniaques de la culture qui ne sert à rien, sachez que Zola avait créé une fiche personnage pour Minouche et Mathieu, au même titre que pour Pauline, Lazare, etc. Un grand homme, bien qu'on eût pu se passer de la fiche pour ce chien — attention divulgâcheur ! — incapable de finir le livre. Miaou !

 

Le Raminagrobis, article sous copyright, tous droits réservés.

 

Généralités sur les hapax dans les Rougon-Macquart : ICI

 

Note de lecture suivante : bientôt

 

Note de lecture précédente : ICI

 

www.slevich.com

 

Rejoignez-nous sur facebook 

 

@slevichou

 

Pour ne rien rater du Raminagrobis, abonnez-vous !

En haut, à droite : S'abonner.

 

Tag(s) : #Notes de Lecture

Partager cet article

Repost 0