Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans toute la fresque des Rougon-Macquart, le mot ne revient qu’à deux reprises. Le terme n’a rien à voir avec la fauconnerie, pour les rares instruits en la matière.

La première fois, dans la Conquête de Plassans, Les Rougon-Macquart, Volume I, Pléiade, p1069.

Contexte, pour ceux qui ont lu le livre : Olympe tente de soutirer de l’argent à Marthe (chapitre XV) :

« Trois cents francs, c’est juste ce qu’il demande, dit-elle. Allez, vous auriez rendu un plus grand service à mon frère, en ne lui faisant pas ce cadeau, qui restera à l’église, d’ailleurs. Que de belles choses les dames de Besançon lui ont apportées ! Aujourd’hui, il n’en est pas plus riche pour cela. Ne donnez plus rien, c’est une VOLERIE. Consultez-moi. Il y a tant de misères cachées ! Non, cent francs ne suffiront jamais. »

 

La seconde fois, le mot apparaît dans l’Argent.

 

Le Trésor de la Langue française considère le mot comme vieux ou littéraire. Le Grand Robert ajoute ou régional (sans indiquer la région).

 

Pour le sens, le TLF définit volerie de la sorte : « action de commettre en secret et avec adresse un vol, une série de vols de peu d'importance » ou « propension à voler, art de voler ».

Le Grand Robert donne une définition plus succinte : « Vol ou suite de vols, de larcins. »

Le Littré, quant à lui, se contente de deux mots : « larcin, pillerie », ce qui peut paraître étonnant dans la mesure où, toujours pour Littré, il y a dans larcin une notion de vol sans violence (définition qui rejoint celle du TLF) alors que dans pillerie, la notion de vol avec violence prédomine. Peut-être devons-nous dès lors comprendre que le mot volerie désigne des vols du plus subtil au plus crapuleux, surtout que le Grand Robert renvoie aussi à pillerie et pillage. Le mot étant peu usité de nos jours, bon courage pour avoir davantage de précisions d’autant plus que ces différentes définitions ne semblent pas totalement correspondre à l’emploi du mot dans le passage de Zola mentionné ci-haut. Miaou !

 

Note de lecture suivante : ICI

 

Note de lecture précédente : ICI

 

www.slevich.com

 

Rejoignez-nous sur facebook 

 

@slevichou

 

Pour ne rien rater du Raminagrobis, abonnez-vous !

En haut, à droite : S'abonner.

 

Tag(s) : #Notes de Lecture

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :