Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Courants de valeurs-sang qui supportent l’aurore,

Comme les vers-de-ciel dévorent les espoirs ;

La Vérité, c’est noble : au fond des ruminoirs,

L’herbe est blanche et la rose en est la métaphore.

 

Le futur s’offre aux mains d’un géant de phosphore

Dont les pieds tailladés piétinent les sautoirs

Jetés par Perséphone avec des laminoirs ;

La Mer Universelle a noyé son amphore.

 

Cris-refrain du canon bombardant les borées

Sur la note de musc par les fois abhorrées,

Les pleurs de l’Infini jouxtent l’épouvantail

 

Qui chasse le pollen sucé des nébuleuses

Par la blanche colombe échue au gouvernail :

Sans abeilles, les fleurs s’agitent, vénéneuses.

 

 

Chvéïk, Poésie 2.0, recueil sous copyright, tous droits réservés.

 

P.S. : Chantal pense sans doute la même chose que vous sur ce texte : voir ce qu'elle en dit !

 

http://www.slevich.com

 

rejoignez-nous sur facebook

 

ou twitter : @slevichou

 

 

 

Tag(s) : #Poésie 2.0

Partager cet article

Repost 0