Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Dans l'article Le Grand Robert faillible ? j'avais annoncé une réponse du service client. Il semblerait que mon courriel ait été snobé - miaou ! En compensation, voici la réponse de l'Office québécois de la langue française. Nous remercierons l'’équipe de la Banque de dépannage linguistique pour leur réactivité ainsi que pour l'autorisation de les citer ici : 

 

"En fait, androcée est attesté depuis 1845 et les premiers dictionnaires à le recenser au XIXe siècle le donnent au féminin (dont Littré mais aussi Bescherelle et Hatzfeld et Darmesteter). Le grand Robert semble avoir oublié de faire une mise à jour de cet article. Dans sa première édition au début des années 1950, il était féminin, il l’est resté dans son édition de 2001 et même aujourd’hui dans la version en ligne. Étonnamment, il est masculin dans Le petit Robert et dans le Dictionnaire culturel en langue française. Voyez ci-dessous la remarque dans le Trésor de la langue française. Vous trouverez également androcée dans la liste de l’article Noms masculins en -ée (http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?t1=1&id=1852) de la BDL et dans la fiche androcée du Grand dictionnaire terminologique (http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=26530142), toujours au masculin.

 

TLFi : androcéesubst. masc. « ensemble des étamines d'une plante »; attesté ds la plupart des dict. gén. dep. BESCH. 1845 qui le donne au fém.

 

Meilleures salutations, 

 

L’équipe de la Banque de dépannage linguistique

Office québécois de la langue française"

 

Évidemment, j'invite les lecteurs à visiter les sites évoqués dans ce courriel. Nous remarquerons dans la liste des Noms musculins en ée, que le mot nymphée a été recensé. À savoir que le genre de ce mot, contrairement aux autres, est encore parfois utilisé au féminin. Si Le Petit Larousse n'admet que le masculin, Le Grand Robert indique les deux genres sans discrimination. L'Académie française, dans sa 9e édition en ligne, le présente d'ailleurs d'abord comme un nom féminin avec la parenthèse suivante : " (se rencontre aussi au masculin)". Pour les plus curieux, voir ce qu'en pensait Littré à son époque, quand ladite parenthèse n'existait pas.

 

Le Raminagrobis.

 

www.slevich.com

 

Rejoignez-nous sur facebook

 

@slevichou

 

Pour ne rien rater du Raminagrobis, abonnez-vous !

En haut, à droite : S'abonner.

Tag(s) : #L’Œil du Chat

Partager cet article

Repost 0