Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Je dissous ma pensée en solutés d'orties

Pour noyer mon acide avec le dissolvant

De la morale aqueuse où flotte le couvent

Des nornes de l’esprit aux faux de pacotilles :

 

Du sacre des mots-flux aux U.V. d’oraisons,

Osé-je dépecer ces royales harpies

Se jetant bec-marteau comme un essaim de pies

Sur l’or du podium des morales prisons ?

 

C’est la foire aux douleurs sur le canon des saintes,

Enthalpie élective aux calculs de leurs plaintes

Arguant le lumbago si l’eau crache du vin.

 

Le reps de la justice en cape sur Souffrance

Dont le leg s’est ourlé dans un nimbe divin

Et le tango des lys sur la chimico-transe…

 

 

 

Chvéïk, Poésie 2.0, recueil sous copyright, tous droits réservés.

 

P.S. : Chantal pense sans doute la même chose que vous sur ce texte... voir ce qu'elle en dit : http://www.slevich.com/2015/10/chapitre-iii-pages-3.html

 

http://www.slevich.com

 

rejoignez-nous sur facebook : https://www.facebook.com/La-Cabale-des-Navets-584732468327236/?ref=hl

 

ou twitter : @slevichou

 

 

Tag(s) : #Poésie 2.0

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :