Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Quand employer PIS ou PIRE, telle est la question triviale à laquelle je répondrai : gribouillez-vous ?

Si oui, sachez que PIS est plus littéraire que PIRE, mais que, dans la majorité des cas, personne ne vous corrigera si vous écrivez ou prononcez PIRE au lieu de PIS bien que ces deux mots ne reflètent pas une réalité interchangeable. C’est la matrice de la post-culture humaine : tout s’y perd et tout s’y confond…

 

          PIS           comparatif   de   supériorité de        MAL

       MIEUX                    comparatif de                        BIEN

 

        PIRE           comparatif  de   supériorité de    MAUVAIS

   MEILLEUR                   comparatif de                       BON

 

Une différence sémantique existe bel et bien ! Hélas, comme moi, vous savez que c’est l’usage qui fait Le Bon Usage, ainsi, aujourd’hui, quasi tout le monde écrit et dit PIRE pour PLUS MAL ou PLUS MAUVAIS sans distinction, sauf dans certains cas :

 

— locutions figées : AU PIS ALLER, TANT PIS, DE MAL EN PIS

 

— verbes qui n’admettent pas PIS, mais PLUS MAL (décidemment on lui en veut à ce comparatif, peut-être pour ses airs supérieurs…) : il agit mal devient il agit plus mal.

 

Il en existe d’autres, mais comme vous le constatez avec ces deux exemples, il n’y a rien de difficile et votre pratique de la langue vous permet de choisir directement la bonne tournure : aucun Français (je l'espère) ne dirait : il agit pis (pire) ou au pire aller ou tant pire.

 

En revanche, si vous tenez à la distinction, si contre vents et marées, à l’instar de Chantal, vous tenez à PIS plus que l’Académie française ou le Grévisse, mais que vous ne ressentez pas assez la différence sémantique à cause de la confusion actuelle, remplacez par MIEUX pour vérifier si votre emploi de PIS est correct.

 

— Une abomination, PIS un pitbull !     ==>     — Une abomination, MIEUX un pitbull !

 

La phrase est juste, cependant, de nos jours, on rencontrera davantage :

 

— Une abomination, pire un pitbull !

 

Bien qu’on ne dise pas : Une abomination, meilleur un pitbull !

 

Enfin, et espérons que ceci ne se répandra pas plus qu’il ne se répand déjà, proscrivez :

 

C’EST PLUS PISC’EST PLUS PIRE = C’EST PLUS PLUS MALC’EST PLUS PLUS MAUVAIS

 

 

Le Raminagrobis, qui se dit que parler français deviendra un jour aussi commode que miauler.

 

 

www.slevich.com

 

Rejoignez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/La-Cabale-des-Navets-584732468327236/

 

Ou Twitter : @slevichou

 

Pour ne rien rater du Raminagrobis, abonnez-vous ! En haut, à droite : S'abonner.

 

 

Tag(s) : #La Langue au Chat

Partager cet article

Repost 0