Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Inutile de continuer si vous n'avez pas lu le chapitre II !

 

Première incursion à l’Athénée Royal de M., dans les jungles hostiles en périphérie de Huy, une débâcle pour ma piteuse Smart exiguë — j’insiste sur les pléonasmes ainsi que la position du tréma.

==> On aura compris que Chantal n’applique pas délibérément la rectification (et non la réforme) orthographique de 1990, laquelle recommande exigüe, bien qu'elle fût défendue par l’Académie française elle-même. À noter qu’en février 2014 — ma vue me joue-t-elle des tours ? — le dictionnaire en ligne de l’Académie, d’après mes faillibles souvenirs, référençait ce mot de la sorte : EXIGU, -ÜE. Aujourd’hui, octobre 2015, nous trouvons : EXIGU, -UË.

 

(…) Pour comble, une distance non négligeable sépare le parc de la porte la plus proche, un parcours du combattant pour moi qui ne chausse que des talons hauts.

==> Celle ou celui qui comprend du premier coup que Chantal parle du parking, je lui donne ma pâtée.

 

(…) Presque en retard, je me hâte et parviens au secrétariat où j’apprends, qu’à huit heures, on perpétue le ramassage des troupes dans la cour. Je me soumets au folklore et convoie la mienne du rang 1F à la classe 53 via un dédale de couloirs en carton-pâte, lesquels remémorent la construction provisoire de ce bâtiment réservé à un autre terrain, deux lieues plus loin, décentralisation que les murs attendent depuis soixante ans pour s’armer de béton, à la délectation d’Électrabel ; — le défaut d’isolation thermique nécessite une activité excessive, onéreuse et polluante des radiateurs délabrés.

==> Franchement, entre nous, c’est le genre de détail dont nous nous passerions bien, n’est-ce pas ?

 

(…) N’écarquillez pas vos yeux telle Nabila ébahie de découvrir qu’une jument n’accouche pas d’un chevalon ni d’un chevalet — à vos mines enjouées, je constate que la téléréalité vous parle plus que l’homme-canapé.

==> Chantal peut dire autant de mal qu’elle veut sur la téléréalité, je note qu’elle est experte en la matière…

 

(…) J’imagine le front déridé d’un policier ou d’un douanier devant leur passeport… Clytemnestre Peeters ou encore Andromaque Vandeputte, bien que je surestime à coup sûr ces collègues fonctionnaires dont la culture antique doit se borner d’Ulysse 31 à l’unique locution Va te faire voir chez les Grecs.

==> Ces fonctionnaires, il n’y en a pas un pour rattraper l’autre ; toujours à déblatérer sur les collègues… Comment, dans ces conditions, peut-on prétendre enseigner l’ouverture, défendre la loi, etc. ?

 

Car je préfère me détendre avec d’autres loisirs, moi, que de plagier Le Petit Grevisse (dont l’épithète reflète les ambitions scolaires) afin de le rendre accessible à des adolescents certains que Word maîtrise la syntaxe et l’orthographe à leur place, justification assez recevable quand le traitement de texte ne faut, en général, qu’aux tournures alambiquées, voire précieuses, des mystères pour ces futés incapables de discerner le sujet d’une proposition sans complément.

==> Quel besoin d’avoir renommé La Nouvelle Grammaire Française en Le Petit Grévisse ? Le mot grammaire traumatise-t-il à ce point le petit-d’homme ? Déjà que Chantal n’aime pas qu’on touche à ses habitudes…

==> À propos de faut, j’ai mis le mot en évidence pour vous dire que si vous n’avez pas vu qu’il s’agissait du verbe faillir, vous ne méritez pas de lire Chantal, et moi, encore moins. — miaou ! Pour les pointilleux, oui, on peut écrire faillit.

           

(…) En ce céleste séjour imprimé d’exquises plaisances, mieux ajusté que jamais, l’étoffe exempt de ptyx, sans octant ni boussole ni même GPS, dessous l’effulgence d’Aphrodite, l’âme en proie à moult rêveries d’alcôve…

==> ptyx : hormis Mallarmé, nul ne sait ce que veut dire ce mot en réalité… si Mallarmé le savait…

==> effulgence : le mot est baudelairien, dérivé de effulger — jeter une vive lueur. Il signifie donc lueur, clarté.

 

(…) Lui, c’est Môssieur Minou, mon gracieux chat noir aux yeux pénétrants, deux sphalérites parfaitement rondes d’un jaune teinté d’une gamme subtile de verts tendres.

==> Ce n’est pas trop tôt ! J’apparais seulement alors que je suis le personnage principal de cette aventure ! Chantal possède un ego…

 

(…) Sa stature n’inquiète pas, mais ne vous y fiez point : derrière ses airs aristocratiques de panthère un peu trapue et au cou atrophié — jusqu’à le confondre avec un hibou —, Môssieur Minou se métamorphose en redoutable prédateur face à la malveillance, le meilleur antivol du monde dès ses griffes acérées déployées.

==> On voit qu’elle ne s’est jamais regardée, la planche à repasser !

 

(…) On carillonne. L’abruti qui n’a de lettres que les trois etc., je parie, et qui se figure tenter mon indulgence avec des excuses et une pauvre fleur.

==> J’espère que vous avez relevé l’allusion à Cyrano de Bergerac… D’un côté, si vous êtes en train de me lire là, il est fort probable que non… Quelle misère !

 

(…) Yves n’est pas méchant : il manque juste de subtilité, carence propre au genre fort.

==> Non, carence propre à la race humaine en général. Oui, j’ose employer le mot race ! Contrairement à une certaine blonde, moi, je sais ce qu’il veut dire. Si vous avez des doutes, ouvrez un dictionnaire ou attendez que je publie un billet sur la question !

 

(…) J’ai éclaté de rire à son premier courriel, cacographie style XVIIIe orchestré par un génie digne de Fatal Bazooka.

==> Comme vous, cette référence m’afflige…

 

(…) Je n’aime pas Yves, je ne le nierai pas, mais son côté fleur bleue me rassure sur sa fidélité : ça minimise le risque d’attraper une MST.

==> Le préservatif, ce n’est pas fait pour les chiens, si je peux m’exprimer ainsi…

 

Le dialogue avec Remington ne m’inspire pas ; si vous pensiez que j’allais vous en dévoiler les subtilités, tant pis pour vous. Il faut que je dorme mes seize heures et votre éducation ne m’incombe pas. Miaou.

 

Le Raminagrobis.

 

www.slevich.com

 

Rejoignez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/La-Cabale-des-Navets-584732468327236/

 

Ou Twitter : @slevichou

 

Pour ne rien rater du Raminagrobis, abonnez-vous ! En haut, à droite : S'abonner.

 
Tag(s) : #Gloses du Raminagrobis

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :