Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Quand, à chaque soupir, nous visse l’Amertume,

L’esprit craque et se fêle en ravins où l’Espoir

Brise négligemment l’âme à coups de brochoir ;

Un brouillard en jaillit, smog de la gloire anthume.

 

Il s’étend pour se fondre aux versants de bitume

Que la Chance échafaude ainsi qu’un étouffoir

Et l'orgueil se transforme en tiède nonchaloir,

Le désir, en décès auxquels on s’accoutume.

 

Ce refrain monotone en nos mornes douleurs

Pourquoi naître s’il faut endurer des malheurs ? 

Gémit sur le cadavre exquis de nos paresses.

 

Dans les gouffres du rêve où gisent les raisons,

Nous balançons pendus aux pics de nos faiblesses,

Pour faire une montagne avec des oraisons.

 

 

Chvéïk, Manuscrits Rejetés par la Mer, recueil sous copyright, tous droits réservés.

 

http://www.slevich.com

 

rejoignez-nous sur facebook : https://www.facebook.com/La-Cabale-des-Navets-584732468327236/?ref=hl

 

ou twitter : @slevichou

 
Tag(s) : #Manuscrits Rejetés par la Mer

Partager cet article

Repost 0